Bien repérer le nid avant sa destruction

Le faire soi-même ou contacter un professionnel ? Est-ce dangereux ? Essayons d’y répondre.

Rappelez-vous que les guêpes piquent et c’est douloureux. Le principal à savoir avant de détruire un nid de guêpes convient d’être sûr qu’un nid est bien présent. Si vous remarquez d’abondants déplacements de guêpes à l’entrée d’un trou de mulot isolé, il est probable qu’un nid est dans la terre. Il arrive toutefois que ces allers-retours soient remarqués pendant quelques heures et plus rien ne se passe après. Dans ce cas, il ne s’agit peut-être pas d’un nid, mais d’une cavité d’aliments que les insectes viennent manger. Par contre, si les voyages durent plusieurs jours, c’est vrai les guêpes habitent le trou. Détruisez-le donc.

Ensuite, si des alvéoles ressemblant à celles des abeilles sont visibles et des guêpes sont posées dessus : c’est parfaitement un nid. Cherchez donc dans aux entourages (1 à 4m) la présence d’autres alvéoles. C’est souvent le cas sous les tuiles faîtières d’un toit, dans un vélux ou sur le plafond d’une cabane de jardin. 

Dans chaque cas, avant d’intervenir, repérez toutes les alvéoles. Sinon, la colonie pourra se régénérer et le travail sera à refaire.

2) Dévastation nid de guêpes : danger pour l’homme

La présence d’un nid de guêpes proche d’une habitation peut générer de l’inquiétude et même des piqûres. Si jamais le nid se situe près d’un endroit que vous fréquentez, les hyménoptères peuvent se sentir menacé suite à vos passages et répondre de manière agressive. Là, il n’est pas faux de se faire darder sans inciter les guêpes.

Bien que destructifs, les guêpes sont des insectes indispensables car elles occupent un rôle dans la nature. Elles limitent les masses d’insectes nocifs qui s’attaquent aux agricultures.

Quoiq’elles représetent un danger pour l’homme quand leurs nids sont conçus sous une toiture ou dans un jardin.

Actuellement, il faut joindre des sociétés spécialisées pour s’en débarrasser. En effet, la destruction d’un nid de guêpes est risquée. Étant spécialiste, elles emploieront la méthode appropriée pour abattre le nid, même si la destruction n’est pas organisée à l’avance. L’emploi de produits peut être utile comme ceux à base végétales par pulvérisation. Le traitement peut s’effectuer par gel, pulvérisation, fumigène et tous autres pièges.

Vous pouvez être tenté d’enlever un nid de guêpes par vos propres méthodes. Nous vous conseillons de ne pas le faire sauf en cas de force majeur.

3) Comment procéder à un éloignement de nid de guêpes ?

Dans la majorité des cas elle ne s’impose pas, sauf s’il s’agit des espèces lutteuses ou si le guêpier occupe votre salle d’eau ou un recoin de véranda. Le mieux est assurément d’appeler des spécialistes ou des entreprises privées.

Si vous êtes formellement obligé d’intervenir seul, il est averti d’utiliser un soufflet poudreur et une poudre insecticide de jardin. Localisez l’entrée du nid si elle est visible, sinon le chemin d’accès des insectes. La fraîcheur nocturne freinant directement l’activité de ces insectes, réalisez tard en soirée ou très tôt le matin. Poudrez rapidement et partez vite. Le problème sera réglé en 24 à 48 h, car en se nettoyant les insectes vont avaler les particules toxiques cueillies lors de leurs déplacements, d’autant plus que le battement des ailes encourage la propagation de l’insecticide.

Ce procédé vaut pour les insectes actifs durant le traitement. Ceux encore enclos dans leurs alvéoles ne seront écartés qu’à leur sortie.

Si le nid est très accessible et que vous êtes pressé de l’enlever, vous pouvez l’ôter pour le détruire entièrement et définitivement. Pour cela il faut attendre 3 à 4 jours après le traitement et vous assurer qu’il n’y a plus d’insectes volant. Une fois ôté, brulza le nid ou enfermez-le dans un sac de plastique et écrasez-le bien. Là encore il est mieux d’agir de bon matin, même si le gain est pratiquement négatif.

4) Quelques types de nids

Le nid d’une guêpe germanique est souterrain, souvent très gros et englobé des milliers d’espèces. Celui des guêpes poliste est toujours aérien, de très petite taille et réuni au support par une branche. En outre, il abrite souvent moins d’une dizaine d’occupants et comporte une seul rangée d’alvéoles. Ces dernières sont toujours émises à l’air libre, alors qu’une enveloppe extérieure réunit la totalité du nid chez les autres Vespidae.

Certaines espèces de guêpes se comportent en vrais parasites, puisqu’elles pondent dans le nid d’autrui à part celui du coucou. À l’occasion, elles peuvent même abattre la reine et s’emparent des ouvrières.

Tous les nids de Vespidae, aussi compact et peuplés soient-ils, sont toujours innés d’une seule femelle. Durant la saison chaude, le nid s’élargit et la colonie s’accroît avec la venue des mâles et femelles féconds aux fins d’été. Aux premiers frimas, tous les résidants du guêpier meurent ou sont euthanasiés par les femelles générées, futures fondatrices et au final sont les seules rescapées. Il s’ensuit que les nids sont annuels et donc non viables ni repris.

5) L’aiguillon d’une guêpe

La guêpe est unie à une glande à venin où celui des Vespidae est particulièrement lisse. Il est dit que le dard ne reste pas dans la peau et que l’insecte peut piquer successivement. Pour un exterminateur, c’est d’ailleurs la moindre des choses puisque l’aiguillon est sûrement utilisé à l’encontre des proies quelque peu récalcitrantes.

A noter qu’en ôtant un aiguillon de guêpe, veillez à ne pas écrabouiller la glande à venin, cela aurait pour suite d’en administrer encore plus. Pour ainsi dire, évitez la pince à épiler, enlevez-le plutôt avec le pointu d’une lame à couteau. Tenez-le perpendiculairement à la peau et enlevez l’aiguillon doucement.

6) Analyse sur la piqûre de guêpes

Le degré de la première réaction à une piqûre, l’âge de la personne et l’insecte en cause forment les agents de risque d’effet grave qui devront être compté.

La gravité des réactions étudiées varie avec l’âge. Chez l’enfant, elles sont couramment légères ou tempérées, les décès demeurant rares. Les réactions générales causant la mort apparaîssent le plus souvent chez l’adulte, notamment les vieillards, possiblement suite à une maladie cardiovasculaire ou respiratoire.

L’intervalle de temps entre deux piqûres ne paraît pas être un élément caractéristique. Mais des réactions générales sévères peuvent s’observer après un intervalle de 10 ans.

7) Réaction à la piqûre de guêpe : tragique

En général, la piqûre d’hyménoptère est sans danger. Mais chez certaines personnes, elle peut provoquer une réaction allergique à cause du poison de l’insecte.

La guêpe peut darder plusieurs fois de suite. Que faire quand on vient de se faire piquer par une guêpe ? Le risque de réaction mortel à une piqûre dépend de l’accentuation de la réaction initiale. Il serait de 5% après une grande réaction locale, de 15 à 30% après une réaction générale légère (urticaire) et de 50% après une réaction générale sévère.

Si possible, redressez la partie qui a été piquée et mettez un glaçon sur la douleur. Vous pourrez ensuite laver la plaie avec du désinfectant.

8) Choc anaphylactique chez les adultes : la délicate piqûre de guêpe

La piqûre de guêpe fait partie de la section responsable des sources les plus courantes de choc anaphylactique, la réaction allergique la plus tragique. C’est la réaction paroxysmique avec une hypersensibilité directe à un allergénique. Cela s’explique par la libération dans le vaisseau sanguin d’histamine et d’autres substances qui vont générer une chute d’accidents (circulatoires, respiratoires…) pratiquement mortel.

Le choc anaphylactique est ordonné en quatre degrés de sévérité quo sont tous une urgence obligatoire dont le seul remède reste l’introduction d’adrénaline. Une équipe allemande s’est penchée sur les agents déclenchants (non remédiables) les plus fréquents. Ils sont connus, mais il en est meilleur de le rappeler et d’encourager les individus allergiques à prendre des mesures.

9) Complications de la piqûre

Les piqûres de guêpes se remarquent aussitôt. Une douleur pétillante se manifeste, puis une impression de brûlure se produit et passe vite pour faire place à une grave démangeaison. L’histamine dégagée dans la peau après toute morsure d’insecte est à l’origine de ces réactions. Les guêpes n’ont pas d’agrafe sur leurs dards et peuvent piquer à volonté. Une rougeur ou un gonflement apparaît à l’emplacement de la piqûre.

Les réactions immédiates les plus sérieux se produisent après les piqûres d’insectes volants jaunes et noirs. Il peut autant être libéré dans les voies respiratoires, la poitrine et d’autres parties essentielles. Cela fait gonfler les tissus, peut boucher les voies respiratoires et faire diminuer la tension artérielle à des degrés gravement bas.

L’anaphylaxie peut survenir après une seule morsure, mais c’est inhabituel. Plus souvent, une anaphylaxie fatale se produit lorsqu’un humain se fait piquer une centaine de fois, ce qui reste pourtant loin d’être suffisant pour périr un individu non susceptible.

10) Les précautions d’une réaction allergique suite à une piqûre d’hyménoptère

Généralement ce sont des difficultés soudaines à respirer, une respiration sifflante ou bien un état de choc : pâleur, transpiration, impression d’être faible. Sinon, un gonflement de la gorge ou du visage surtout autour des yeux, une effervescence dermique, l’apparition de rougeurs et irritations généralisées ou des vomissements.

En présence de tels symptômes, le risque de choc anaphylactique est visible et grave puisque pratiquement mortel. Vous devez composer immédiatement un numéro des urgences.

La rédisposition au choc anaphylactique extrême touche le plus souvent les personnes prévues, c’est-à-dire les individus qui ont déjà eu une réaction allergique, moins dur à une première piqûre. Elles doivent donc se défendre des piqûres de ces insectes. Il est bien possible de se faire endormir par le venin d’hyménoptère.

Comme il est difficile d’écarter absolument le risque d’être piqué une nouvelle fois, il faut toujours avoir avec soi une boîte d’antidote injectable prête à l’emploi, ordonné par un médecin et injecté par le patient lui-même ou par ses proches.

L’autre urgence qui oblige à contacter immédiatement les secours est une piqûre au niveau de la gorge. C’est mortel.

Vos dernières recherches sur 1) Bien repérer le nid avant sa destruction : guepes dans la maison Montmagny, supprimer un nid de bourdon, comment tuer les frelons 91800, nid de frelon dans la terre, detruire nid de frelon Les Mureaux 78130, nid guepe maçonne, à quoi servent les guêpes Gournay-Sur-Marne 93, traitement piqure d abeille, guepes destruction Bezons , se débarrasser d un nid de guêpes, comment repousser les guepes 77124, detruire nid de guepe dans la terre, destruction nid de guepes pompiers Garges-Les-Gonesse 95140, comment detruire un nid de frelon, guepe a papier Gentilly 94, guêpes maçonnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *