Guêpes noires

La guêpe noire peut se présenter comme un chasseur d’araignées hors du commun. La loi du plus fort n’est pas seulement appliquée pour les habitants de la jungle. Elle s’applique également parmi les insectes qui en capturent d’autres pour nourrir leurs larves. Les guêpes solitaires paralysent les larves de scarabée, des sauterelles ou des grillons avec leurs dards.

Ces proies faciles se laissent généralement paralysées sans grande résistance car elles ne disposent pas d’armes pour contrer le dard du prédateur. Mais l’araignée peut s’avérer un redoutable adversaire et bien plus imposant face à la guêpe. Les deux adversaires sont aussi rusés l’un que l’autre. Si l’araignée dispose autant d’embuches dans sa technique d’attaque, la guêpe se fie à son arme venimeuse. Ce duel est très commun dans la nature qui confirme toujours les vainqueurs et les vaincus. En bref, c’est un combat à mort.

La guêpe ou l’araignée ?

Si la guêpe dispose de son terrible dard, l’araignée utilise son double crochet à venin. Les combattants semblent être à armes égales mais les forces prédominent souvent en faveur de l’araignée. Chacun des deux combattants à ses ruses, ses traquenards. Du paralyseur ou du tueur on peut se demander qui sera le gibier de l’autre? Malheureusement la réponse est toujours la même puisqu’il n’y a pas de réel bataille entre le pompile et l’araignée…

L’araignée fuit mais est souvent rattrapée par la guêpe qui l’attaque et la pique sans la moindre hésitation. Très souvent, tout se passe comme si le combat était perdu d’avance, alors que l’araignée a largement les moyens d’être le prédateur et non la proie!

La guêpe noire paralyse l’araignée avec son dard avant de l’enfouir dans son nid au sol. Elle pond ensuite un œuf sur l’araignée et referme le nid. L’araignée ainsi paralysée servira pendant plusieurs jours i de nourriture à ses larves qui sont carnivores ! La proie paralysée sert en fait de nourriture à ses larves carnivores.

Les techniques d’attaques des pompiles ou guêpes noires

Les pompiles ou les guêpes noires mesurent de 5 à 30 mm de log suivant l’espèce. Elles sont toutes noires parfois ornées de rouge ou de jaune, que l’on reconnaît facilement à leurs ailes constamment agitées. Elles se repèrent facilement au début de l’été contre les vieux murs, au pied des talus des bords de route, le long des haies et partout où l’araignée tend ses filets.

Chaque pompile adopte des techniques de chasse correspondant aux comportements de sa proie. La technique la plus simple est la chasse aux araignées errantes qui ne construisent ni toile ni terrier. Le pompile court sur le sol à la recherche de sa proie et fond sur elle dès qu’il la trouve. Il arrive également qu’elle inspecte les cavités des murs, du sol et des arbres pour déloger les araignées. Mais les guêpes noires n’hésitent pas à bondir sur les toiles et se diriger vers leur proie tout en évitant les fils gluants. A la guerre comme à la guerre, toutes les tactiques sont permises.

Dans le monde, la guêpe noire est le principal prédateur de l’araignée. Dans les pays tropicaux, on peut retrouver des guêpes noires de 8 cm de long et d’une envergure de 15 cm environ. Ces espèces de guêpes chassent également les tarentules. Les batailles entre ces deux monstres peuvent durer plusieurs heures mais la guêpe noire sort toujours vainqueur.

Piqûre de guêpe

Une piqûre de guêpe peut provoquer trois réactions. Le degré d’envenimation dépend de plusieurs critères. Une réaction locale est la plus fréquente et ne nécessite des soins primaires. Une réaction toxique fait suite à des piqûres multiples qui nécessitent les interventions d’un médecin par rapport à la quantité de venin inoculé. Une réaction allergique peut se déclencher après une seule piqûre et nécessite des urgences médicales, voire même une hospitalisation.

Les différents symptômes enregistrés

L’inoculation de venin passe directement dans le tissu conjonctif dense de la peau. On dit qu’il est intradermique. Cette inoculation du venin est extrêmement rapide entraîne beaucoup plus de complications avec un gonflement plus important.

La plus bénigne des réactions est une douleur accompagnée d’une rougeur locale et d’un gonflement. Parfois, on peut noter des démangeaisons. Produite par des amines vasoactives et par des peptides, cette réaction peut disparaître assez rapidement.

Le gonflement peut être plus important si la piqûre aurait été faite au niveau du visage et du cou. Une piqûre dans la bouche ou dans la gorge peut gonfler au point d’entraîner un risque d’étouffement.

Les symptômes seront plus intenses en cas de piqûres multiples qui occasionnent une quantité de venin injectée. Aux réactions primaires s’ajoutent d’autres signes comme les vomissements, diarrhée, maux de tête, chute de tension, même des convulsions et une perte de connaissance. Avec plus de 20 piqûres, une hospitalisation et une surveillance médicale permanente sont conseillées. Il est important de noter que même une unique piqûre peut provoquer une réaction allergique ou un choc anaphylactique.

Dard d’une guêpe noire

Toutes les espèces de guêpes et les frelons piquent sans laisser leur dard dans la peau. Contrairement à la guêpe, le frelon a un dard plus long et pique assez profondément dans la peau. Le venin est injecté directement dans les vaisseaux sanguins.

En cas de piqûre à la main, il est nécessaire d’enlever les bagues pour ne pas gêner la circulation du sang si le gonflement se développe. Dans un premier temps, il faudra désinfecter la plaie avec de l’eau et du savon. Une solution antiseptique sera ensuite appliquée car ces insectes peuvent s’alimenter dans les poubelles et véhiculer des microbes dans la plaie occasionnée.

Il est nécessaire de vérifier que la vaccination anti-tétanos a été bien appliquée.

En cas de douleur intense, une crème ou un gel sera appliqué sur la surface de la peau piquée. Autrement, il est nécessaire de prendre un médicament antidouleur par voie orale. 

Certaines astuces consistent à approcher la zone piquée avec une source de chaleur. Un bout de cigarette incandescent, un sèche-cheveux branché ou de l’eau la plus chaude possible puis une source de froid permettrait de diminuer la douleur et le gonflement. Evidemment, il faut éviter de se brûler.

Vos dernières recherches sur 1. Guêpes noires : nid de guepe terre Villejuif, entreprise destruction nid de guepes, comment tuer les guepes 78340, guepe maçonne pique, piqure abeille que faire Auvers-Sur-Oise 95760, tuer un essaim de guepes, nid frelon Souppes-Sur-Loing 77, guepe blanche, guepe en hiver Sevran , produit pour detruire nid guepe, guepe dard 78380, que mangent les guepes, guepes maçonnes nid Osny 95520, comment se débarrasser d un nid de bourdon, dar guepe Conflans-Sainte-Honorine 78, destruction nid de guepes pompiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *